Les Dimanches en musique des Petits Violons

 

Printemps romantique

Sous la direction de Marie-Claire Cousineau

Webdiffusion gratuite – Dimanche 11 avril à 16 h

Photo de groupe (coupée)

Crédit photo Laurent E. Malo

Musique romantique, éveil du printemps, airs mélodieux… Bach, Schumann, Kreisler et Cousineau sont au programme du prochain concert des Petits Violons. Un rendez-vous, virtuel et gratuit, le dimanche 11 avril à 16 h.

Dirigé par Marie-Claire Cousineau, le vivifiant concert des Petits Violons s’ouvrira avec Prélude, Gavotte et Gigue, extraits de la Partita en Mi Majeur de Johann Sebastian Bach, dans une orchestration de Jean Cousineau, d’après Schumann. Composée vers 1720, cette musique animée et accrocheuse demande aux musiciens une technique d’archet avancée. Chargé de doubles-croches, le prélude en allegro comprend des passages de « campanella », ce timbre légèrement différent (le « mi » est joué successivement sur deux cordes – à vide et voisine avec doigté) retentit en évoquant le son des clochettes italiennes.

Suivra, le Quatuor op. 41 n°1 de Robert Schumann composé en 1842 lors de sa période « musique de chambre ». Cette partition, dédicacée à Félix Mendelssohn, invite le quatuor à se suivre, se répondre et s’harmoniser, avec force et amplitude. S’enchaînera, Siciliano et Rigaudon de Fritz Kreisler, dans une orchestration de Jean Cousineau. Composée au début du siècle dernier, cette courte pièce de virtuosité fait appel à l’intensité du vibrato, et dégage un caractère bucolique et sentimental. Pour clore en beauté l’appel du printemps, Les Petits Violons joueront des extraits de De la France au Québec, des compositions originales, tendres et mélodiques, du brillant fondateur de cet orchestre montréalais, Jean Cousineau.

« Je trouve ça intéressant de montrer comment, de tous temps, les compositeurs se sont inspirés les uns les autres. Lorsque mon père, Jean Cousineau, a découvert l’arrangement de Schumann, il s’est dit que si lui l’avait fait, il pouvait oser, à son tour, orchestrer le Bach. C’est donc sa version pour cordes de la Partita en Mi majeur que nous interpréterons. Schumann, lui, a été influencé par Beethoven et Mozart pour composer ses quatuors. Kreisler a suivi les traces de Francoeur. C’est ça le fil conducteur du concert Printemps romantique. » – Marie-Claire Cousineau, directrice artistique des Petits Violons.

Les concerts webdiffusés de la saison 20-21 des Dimanches en musique des Petits Violons ont fait l’objet de 74 000 visionnements à ce jour.

Webdiffusion gratuite sur Facebook Live

Crédit photo Benjamin Seropian

Crédit photo Rachel Echenberg

Au Programme

Direction : Marie-Claire Cousineau
Présentatrice : Julie Daoust
Captation vidéo : Laurent E. Malo

Webdiffusion : Dimanche 11 avril à 16h
Concert enregistré le dimanche 28 mars à l’église Saint-Pierre-Apôtre

Johann Sebastian Bach – Orch. J. Cousineau (d’après Schumann)
Prélude, Gavotte et Gigue, extraits de la Partita en Mi Majeur

Robert Schumann
Quatuor op. 41 n°1

Fritz Kreisler  Orch. J. Cousineau
Siciliano et Rigaudon

Jean Cousineau
De la France au Québec (extraits)

Photo de groupe (coupée)

Crédit photo Rachel Echenberg

Source : www.lespetitsviolons.com Relations de presse : Karine Cousineau Communications

karine@karinecousineaucommunications.com   514 979-4844

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial